Accueil > Développement personnel

ancre-sphro

D’une approche psycho-corporelle, pour maîtriser l’équilibre corps-esprit. Les influences sont variées, alliant le savoir occidental avec (science, psychologie, philosophie, neurologie, hypnose) et la connaissance spirituelle orientale (Yoga, méditation, zen).  

Le fondateur :

Créée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonse Caycedo médecin colombien né à Bogota en 1932. Il s’inspire de méthodes de relaxation (Jacobson, Vittoz, Schultz), d’hypnose puis il synthétise le fruit de trois voyages en Orient : en Inde, au Tibet et au Japon.

L’origine :

Le terme est issu de trois racines grecques : SOS (harmonie, équilibre, paix), PHREN (esprit, conscience), LOGOS (discours, étude). Ainsi la sophrologie se veut la science de la conscience en harmonie, un art de vivre et une voie de recherche de la connaissance de soi. En intégrant la phénoménologie, la sophrologie va privilégier l’expérience vécue.

L’objectif :

La sophrologie nous propose d’atteindre un état modifié de conscience, entre veille et sommeil, dans lequel la personne va pouvoir augmenter ses différentes capacités et ressources qu’elle ne connaît pas ou qu’elle exploite peu. Elle devient alors capable de se détendre, de prendre du recul, de gérer son stress et ses émotions. Il s’agit aussi de l’aider à changer le regard qu’elle porte sur elle, ainsi, lui offrir la possibilité d’un nouveau regard sur la vie, afin d’appréhender les situations de façon enthousiaste et sereine. De plus, la méthode permet de vivre en pleine conscience (Ici et maintenant). C’est, un art de vivre, une philosophie de vie. Sa pratique est accessible à tous, sa finalité l’autonomie dans l’épanouissement. La sophrologie s’appuie sur un entraînement personnel, peu à peu elle s’installe dans le quotidien afin de mieux gérer les situations stressantes. Comme tout entraînement la répétition des exercices permet d’atteindre les objectifs visés. « La réalisation réside dans la pratique »   Bouddha.

 Les principes :

« Les principes fondamentaux constituent l’essence même de la conscience sophrologique et guident en permanence, l’action du sophrologue et de ses élèves. » Docteur Patrick-André Chéné.

Le principe d’action positive :

L’idée du « Principe d’action positive » notre cerveau connaît les mécanismes pour somatiser du positif plutôt que du négatif. La sophrologie prend le parti de renforcer ce qui va bien, sans pour autant nier le négatif, mais le mettre entre parenthèse.

Le principe schéma corporel comme réalité vécue :

L’idée de « schéma corporel » recouvre la représentation mentale de son corps, sa forme (intérieure/extérieure), ainsi que les sensations les sentiments qui lui sont liés. Les techniques de sophrologie permettent d’habiter son corps et non de se le représenter. Grâce à l’entraînement, une transformation progressive de la « vivance » de son corps, permettant ainsi d’aller à sa découverte, sa conquête et sa transformation. « La véritable posture, c’est de demeurer dans le soi » Ramana Mahârshi

Le principe de réalité objective et le principe d’adaptabilité :

Ces principes regroupent l’idée qu’en sophrologie la transmission de la méthode se fait dans une relation d’adulte à adulte dans une climat de confiance et de non jugement (alliance). Le sophrologue au préalable doit avoir fait un travail sur lui et pratiquer la méthode quotidiennement pour pouvoir adapter la méthode à ses clients.

Le déroulement d’une séance :

Elle est vécue en position debout (mouvements dynamiques), en position assise, très rarement en position allongée.

- Des exercices respiratoires.La respiration est le reflet de notre état émotionnel. Une maîtrise de notre respiration modifie immédiatement l’intensité et la qualité de nos sentiments et émotions. Bien comprise et bien utilisée, la respiration devient un anti-stress naturel, toujours disponible et très efficace.

- La relaxation stimule notre système parasympathique « le frein » de notre système nerveux. La détente améliore notre santé.

- Un travail sur le schéma corporel, en stimulant le corps, (mouvements d’étirements, de décontraction). Mais aussi lors de techniques spécifiques par la prise de conscience de chaque partie du corps. Elle nous permet d’aller à la découverte de notre système sensoriel.

- Les activations mentales programment en nous le positif et activent nos ressources.  Apprendre à vivre l‘instant présent, pour plus de lâcher-prise.

- Une approche de la méditation apprendre à gérer les pensées parasites voire négatives et à se centrer sur la présence de la respiration.

Pourquoi essayer la sophrologie ?

- Parce-que les bienfaits sont immédiats

- C’est un anti-stress naturel

- Pour une meilleure respiration

- Pour améliorer de la qualité du sommeil

- Pour harmoniser le corps, le mental, les émotions

- Pour diminuer le stress / Augmenter la confiance

- Pour favoriser la prise de recul

- Pour accompagner le changement (séparation, déménagement, deuil…)

- Pour une meilleure préparation aux épreuves (examen, concours, entretien…)

- Pour une meilleure préparation à la performance sportive

-  Pour accompagner  la grossesse

- Pour mieux gérer la douleur…